LINE-UP

Pascal Charrier : guitare, composition, direction, poèmes
Émilie Lesbros : chant, récitation
Leïla Soldevila : contrebasse
Yann Lecollaire : clarinette basse
Nicolas Pointard : batterie
Paul Wacrenier : piano
Julien Soro : saxophone alto
Léo Pellet : trombone

Télécharger le Dossier de présentation


PRÉSENTATION
Il y a dans l’histoire de KAMI quelque chose du chemin initiatique, du chemin qui se fait en marchant. En 2004, naissait une formule en quintet, sous l’impulsion de Pascal Charrier. Un parcours jalonné d’expériences marquantes (une tournée à New-York), deux albums en quintet, des collaborations fortes (Malik Mezzardi, Stéphane Payen, Josef Dumoulin)…

« SPRING PARTY », L’ECLOSION
Après 10 ans à parcourir les scènes de jazz en France et à l’étranger, Kami Quintet s’est transformé en un ensemble de huit musiciens. On y retrouve ce travail reconnaissable sur le rythme et la transe. Références actuelles des musiques contemporaines et improvisées dans des registres pourtant différents, ces musiciens sont rassemblés autour d’un récit de voyage initiatique. L’histoire d’une mue et d’une émancipation. Pour ce faire, le son du groupe a basculé de l’électrique vers l’acoustique. Les timbres naturels des instruments peignent les matières organiques des tableaux que l’on traverse. Depuis 2019, c’est la voix d’Emilie Lesbros qui nous guide dans ces paysages imaginaires, en déclamant des fragments poétiques (poèmes écrits par Pascal Charrier). L’écriture est à la fois dense et jalonnée de grands espaces de liberté et d’improvisation.

KAMI OCTET, LA PROCHAINE CREATION (2021)

« UNE MUSIQUE POPULAIRE » / « WORKERS »

Depuis l’album « Les Forces du mouvement », publié en 2008, Pascal Charrier a fait évolué l’histoire de Kami, d’un quintet vers une musique pour huit musiciens faisant basculer le son du groupe vers une instrumentation plus acoustique. « Spring Party » explorait les états émotionnels et sensoriels lors d’un voyage initiatique menant vers des terres d’espoirs. L’album faisait également écho, en creux, à l’errance et aux situations des populations en exil.

Le nouveau répertoire, « Une Musique Populaire » ou « Workers », s’inspire de l’histoire sociale américaine et européenne, terreau dans lequel a poussé le jazz à la fin du 19e siècle. Les chants de travail, « work songs », étaient, comme on le sait, créés sur des rythmes improvisés par les esclaves des États du Sud des États-Unis, inspirés de l’héritage des musiques africaines.

A l’instar de celle du « Liberation Music Orchestra », mené par Charlie Haden, cette nouvelle musique de Kami Octet va s’inspirer librement de combats qui ont marqué l’histoire sociale nord-américaine et européenne.

Les compositions de Pascal Charrier privilégient la superposition de boucles rythmiques, procédé qui crée un phénomène de transe. Ce travail sur le rythme vient bien entendu des origines du jazz mais aussi et finalement de toutes les musiques populaires dédiées au rituel collectif. Par la transe, des mélodies simples vont à la rencontre des auditrices et auditeurs, les guident jusqu’au cœur de zones musicales aventureuses, sensibles, délicates ou abruptes. « Une Musique Populaire » donnera à entendre les cris, les souffles et les sons non usuels des instruments, devenus pourvoyeurs de matières sonores organiques, bruitistes. Ils resurgissent du passé, de notre mémoire collective, comme un hymne, un feu qui apaise, une danse où l’on fraternise. »

SUR SCENE :
Émilie Lesbros (EMIR – Barre Phillips, Miss Elie, Darius Jones Quartet), Leila Soldevila (Nishtiman, Quieter Than Silence) rejoignent Paul Wacrenier (Healing Orchestra, Healing Unit, The Archetypal Syndicate), Yann Lecollaire (Le sens de la marche – Marc Ducret, collectifs Mû et Soundpainting Matters), Nicolas Pointard (For Trink, Ensemble Nautilis, OKO), Julien Soro (Ozma, Big Four, Ping Machine, actuel membre de l’ONJ) et Léo Pellet (PJ5 de Paul Jarret, GEPW – Big Band de Laurent Cugny) sur les compositions de Pascal Charrier se retrouvent et se complètent dans un projet à la scénographie soignée : diffusion spatiale du son, mouvements des musiciens et lumières ont été pensés pour inviter vers un ailleurs rêvé, rendu vibrant et vivant !

Extraits de Presse // « Spring party »
« La musique de Pascal Charrier suggère ; elle est parfois métaphorique jusqu’à devenir allusive. Spring Party est dense et vagabond, mais il reste parfaitement contrôlé par un leader méticuleux qui sait où il va. C’est la clé d’un album troublant et très personnel ».
Franpi Barriaux – Citizen jazz

« C’est une musique qui va très haut, très loin, et se confronte à la grandeur sans tomber dans l’emphase, ce qui est aussi rare que difficile. »
Jean-François Mondot – Blog Jazzmagazine

VIDÉO

CONTACT BOOKING

Naï No Productions
Pépinière d’Entreprises Bernard Chevalier
Route de Buoux 84400 Apt.
04 65 09 00 37

Anne Yven : communication@nainoprod.com
Pascal Charrier : pascal@nainoprod.com

Photos des musiciens et Vidéo (c) Philippe CLIN

Go to english presentation