Kami Octet | Workers – Une Musique Populaire | Teaser
LINE-UP

Pascal Charrier : guitare, composition, direction, poèmes
Émilie Lesbros : chant, récitation
Leïla Soldevila : contrebasse
Yann Lecollaire : clarinette basse
Nicolas Pointard : batterie
Paul Wacrenier : piano
Julien Soro : saxophone alto
Simon Girard : trombone


PRÉSENTATION
Il y a dans l’histoire de KAMI quelque chose du chemin initiatique, du chemin qui se fait en marchant. En 2004, naissait une formule en quintet, sous l’impulsion de Pascal Charrier. Un parcours jalonné d’expériences marquantes (une tournée à New-York), deux albums en quintet, des collaborations fortes (Malik Mezzardi, Stéphane Payen, Josef Dumoulin)…

Spring Party, l’éclosion


Après 10 ans à parcourir les scènes de jazz en France et à l’étranger, Kami Quintet s’est transformé en un ensemble de huit musiciens. On y retrouve ce travail reconnaissable sur le rythme et la transe. Références actuelles des musiques contemporaines et improvisées dans des registres pourtant différents, ces musiciens sont rassemblés autour d’un récit de voyage initiatique. L’histoire d’une mue et d’une émancipation. Pour ce faire, le son du groupe a basculé de l’électrique vers l’acoustique. Les timbres naturels des instruments peignent les matières organiques des tableaux que l’on traverse. Depuis 2019, c’est la voix d’Emilie Lesbros qui nous guide dans ces paysages imaginaires, en déclamant des fragments poétiques (poèmes écrits par Pascal Charrier). L’écriture est à la fois dense et jalonnée de grands espaces de liberté et d’improvisation.

Workers – Une Musique Populaire , la nouvelle création (2021-2022)

Depuis l’album Les Forces du mouvement, publié en 2008, Pascal Charrier a fait évoluer l’histoire de Kami, d’un quintet vers une musique pour huit musiciens faisant basculer le son du groupe vers une instrumentation plus acoustique. Spring Party explorait les états émotionnels et sensoriels lors d’un voyage initiatique menant vers des terres d’espoirs. L’album faisait également écho, en creux, à l’errance et aux situations des populations en exil.

L’écriture musicale développée par Pascal Charrier pour Workers – Une Musique Populaire suit la voie initiée à l’occasion de la création de Spring Party. Ce nouveau répertoire est composé autour de l’idée forte du jazz comme grande musique issue de l’expression populaire. L’idée est de mettre en lien l’histoire sociale américaine et européenne avec comme fil conducteur le jazz, lieu d’expression populaire représentatif de notre histoire contemporaine.

L’orchestre travaille sur les timbres, les rapports entre horizontalité et verticalité, espaces harmoniques « en perspective », cycles rythmiques longs, superpositions de boucles. Le but étant de convier les auditeur.rice.s à un rapport sensible très physique au son. L’improvisation est également exercée, afin de développer des modes de jeux pouvant s’accorder à une narration. En effet, des textes sont dits et jalonnent le répertoire pour donner des points de repères narratifs aux spectateur.rice.s.
Le public est invité à célébrer un rituel populaire, guidé vers la transe par un foisonnement de rythmes, plongé dans des masses sonores profondes et apaisé par des mélodies simples qui viennent à sa rencontre.

SUR SCENE :

Émilie Lesbros (EMIR – Barre Phillips, Miss Elie, Darius Jones Quartet), Leila Soldevila (Nishtiman, Quieter Than Silence) rejoignent Paul Wacrenier (Healing Orchestra, Healing Unit, The Archetypal Syndicate), Yann Lecollaire (Le sens de la marche – Marc Ducret, collectifs Mû et Soundpainting Matters), Nicolas Pointard (For Trink, Ensemble Nautilis, OKO), Julien Soro (Ozma, Big Four, Ping Machine, actuel membre de l’ONJ) et Simon Girard (Kolchimca, Basel Symphonie Orchestra, Robert Schumann Philharmonie, Grand Impérial Orchestra…) sur les compositions de Pascal Charrier.

Extraits de Presse // Spring Party

« La musique de Pascal Charrier suggère ; elle est parfois métaphorique jusqu’à devenir allusive. Spring Party est dense et vagabond, mais il reste parfaitement contrôlé par un leader méticuleux qui sait où il va. C’est la clé d’un album troublant et très personnel ».
Franpi Barriaux – Citizen jazz

« C’est une musique qui va très haut, très loin, et se confronte à la grandeur sans tomber dans l’emphase, ce qui est aussi rare que difficile. »
Jean-François Mondot – Blog Jazzmagazine

Contact

Booking, diffusion :
Cristojazz – Catherine Cristofari – cristojazz057@gmail.com

Communication, photos, musiques : communication@nainoprod.com

Dossier artistique de Workers – Une Musique Populaire

Photos des musiciens et vidéo © Philippe CLIN
Photo de Simon Girard © Bruno Rumen

Soutiens

Pascal Charrier a bénéficié d’une aide à l’écriture du Ministère de la Culture pour la composition du répertoire Workers – Une Musique Populaire.

Coproductions : AJMI Jazz Club, scène de musiques actuelles – Avignon / Espace Culturel de Chaillol, scène conventionnée Art en territoire – Pays gapençais / Conseil Département de Vaucluse / Le Petit Duc – salle de concert Aix en Provence / Cité de la Musique – Marseille / Le Phare à Lucioles – Sault 

Partenaires : Réseau Traverses / Théâtre du Bois de l’Aune – Aix en Provence / Théâtre Durance, scène conventionnée d’intérêt national Art et création – Château-Arnoux-St-Auban / GMEM, Centre national de création – Marseille 

Pascal Charrier collaborera avec le Théâtre du Bois de l’Aune pour les saisons 2021-2022 et 2022-2023 dans le cadre du dispositif Compositeur Associé, porté par le Ministère de la Culture et la Sacem.

« Pascal Charrier à la guitare et son Kami Quintet, devenu Octet, parcourent depuis dix ans les scènes musicales, en France et à l’étranger. On retrouve l’univers inclassable et envoûtant de ses compositions, entre jazz et transe, entre musique savante et populaire. On y entend vibrer les racines du blues qui s’émancipe et de la nature en mouvement. Les musiciens nous transportent dans des paysages au jazz ascensionnel où l’imaginaire se libère, où l’on se balade avec eux comme s’ils nous étaient familiers et qu’on en jouait aussi »

Patrick Ranchain, directeur du Théâtre du Bois de l’Aune
(Aix-en-Provence, 13)

Kami Octet est membre de la fédération Grands Formats